Espace clients

Vous êtes nouveau client : Ouvrir un compte

Déjà client : Identification

PANIER : 0 article
Le laboratoire La qualité Les fiches conseil
Accueil > Nos produits > CERVEAU - MEMOIRE > OMEGA-EXS

OMEGA-EXS®

L'élevage intensif et les conditions de vie des animaux ont entrainé une altération de quantité et de la qualité de leurs graisses. Ainsi, laits, viandes, fromages et produits laitiers contiennent une proportion de mauvaises graisses.
Les huiles de cuisson et margarine industrielles (en majorité) contiennent également des acides gras saturés en raison des multiples traitements qu'elles subissent (chauffage, décoloration, hydrogénation, raffinage).
Chaque jour et de façon sournoise, ces acides gras saturés obstruent nos artères et notre système cardio-vasculaire.
OMEGA-EXS apporte les acides gras insaturés aussi appelés acides gras essentiels que nous ne consommons que trop peu.

OMEGA-EXS®
60 capsules   33.00 €

Traitement pour

  • Dyslipidémie (en complément d'un traitement médicamenteux et de mesures hygiéno-diététiques appropriées)
  • Alimentation faible en oméga 3

Conseils d'utilisation

2 capsules par jour


Composition

  • Huile de petits poissons sauvages (zones pélagique),
  • Enveloppe (gélatine, glycérine, eau)

 

Les acides gras mono-insaturés sont présents dans les huiles végétales comme l’huile d’olive ou d’arachide lorsqu’elles sont obtenues par pression à froid uniquement.

Les acides gras polyinsaturés sont classés en deux groupes : les oméga 6, présents essentiel- lement dans les huiles végétales de première pression à froid (huiles de tournesol, de noix, de carthame, de sésame…) et les oméga 3 présents dans les huiles végétales mais surtout dans les huiles de poissons.

Le groupe des oméga 3 est composé de 3 acides gras essentiels : l’acide alphalinolénique ou ALA, l’acide eicosapentaénoïque ou EPA et l’acide docosahexaénoïque ou DHA Ces acides gras sont dits « essentiels » car l’organisme ne sait pas les synthétiser, ils doivent donc être apportés par l’alimentation. Le problème est que la cuisson ou l’exposition à l’air (oxygène) transforment ces bonnes graisses en acides gras saturés.

L’intérêt porté aux oméga 3 date des années 1970 et repose sur une observation : une faible incidence des maladies cardiovasculaires chez les habitants du grand Nord Arctique qui avaient une consommation élevée d’huiles de poissons, mais aussi la disparition de cette protection avec la migration de ces peuples vers les pays occidentaux où les habitudes alimentaires sont différentes.

Les EPA et DHA luttent contre l’hypertension, évitent la formation de plaques d’athérome et ont un rôle anti-inflammatoire et antiallergique. Ce sont également des stimulants du système immunitaire.

Pendant la grossesse, les acides gras essentiels jouent un rôle important, aussi bien pour la santé de la femme enceinte que pour le développement neurologique du fœtus et ensuite pour celui du nouveau-né.

Lu dans la presse

Une équipe médicale espagnole a réalisé une étude parue en 2013 mettant en évidence les carences en acides gras essentiels dans la population et a prouvé l’intérêt d’une supplémentation diététique.

  

González-Rodríguez LG, Aparicio A, López-Sobaler AM, Ortega RM. Omega 3 and omega 6 Fatty acids intake and dietary sources in a representative sample of spanish adults. Int J Vitam Nutr Res. 2013 Feb;