Espace clients

Vous êtes nouveau client : Ouvrir un compte

Déjà client : Identification

PANIER : 0 article
Le laboratoire La qualité Les fiches conseil
Accueil > Nos produits > GAMME ELLOVIA® > GYNDOL®

GYNDOL®

Les troubles liés au syndrome prémenstruel et aux douleurs pelviennes chroniques sont un  motif   de consultation très  fréquent.
Ils sont source de gêne, d’inconfort et de trouble de l’humeur qui   perturbent la qualité de vie des femmes.

La douleur pelvienne cyclique ou chronique est souvent désagréable, invalidante et ne permet pas de rester dynamique et active tout au long du cycle menstruel.

GYNDOL permet de limiter la douleur grâce à un complexe original qui diminue l’inflammation,
 la  rétention d’eau et les  douleurs chroniques en restaurant un équilibre indispensable.

GYNDOL est  composé de 4 plantes réputées depuis des millénaires pour leurs propriétés anti-inflammatoires, anti-œdémateuses et anti-oxydantes, associées au glutathion, il permet de soulager les douleurs pelviennes.

 

 

GYNDOL®
60 gélules   33.00 €

Traitement pour

  • Syndrome prémenstruel
  • Dysménorrhée
  • Congestion pelvienne
  • Douleurs pelviennes chroniques
  • Rétention d'eau

Conseils d'utilisation

 2 gélules matin et soir avant les repas

 


Composition

  • Extrait sec de la tige d’Ananas Ananas Comosus titré en Bromelaïne 1200 GDU Uncaria Tomentosa Uncaria Tomentosa (Wild.ex Schult.) DC.
  • Gingembre Zingiber officinale Roscoe
  • Curcuminalonga L. (95% de curcumine)
  • L-Glutathion réduit
  • Stéarate de magnésium

BROMELAINE
Grâce à son   activité  protéolytique la bromélaïne  est    anti-inflammatoire et  anti- oedémateuse,  ces propriétés reconnues par la médecine allopathique.
Elle est  efficace sur l’inflammation   post- chirurgicale, les  oedèmes post-traumatiques
et les douleurs.
La   bromélaïne a  une  action   fibrinolytique et antiagrégante plaquettaire.
Elle est  immunostimulante et améliore l’absorption d’antibiotiques, potentialise leur  action et permet une meilleure distribution dans les tissus.
Elle améliore l’absorption de la curcumine.


CURCUMA LONGA
Le   curcuma,   appelé   Safran  des   Indes,
est   cultivé  depuis   l’Antiquité. Le   curcuma  est utilisé   principalement comme  épice  en  Inde, Asie  et Chine et  pour ses  vertus thérapeutiques reconnues dans  la   médecine  Ayurvedique. La curcumine ou diféruloyl-méthane est  le  principal pigment du  curcuma,  il   est   considéré comme l’ingrédient le  plus  actif des 3 curcuminoïdes.  La racine ou rhizome contient 5 % de curcumine
Le curcuma est  l’anti-inflammatoire naturel le plus puissant identifié à ce jour : utilisé pour les douleurs musculaires, articulaires et les névralgies.
Il  a une action antioxydante intéressante contre le vieillissement cellulaire et pour le cerveau. Intérêt dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques.
Effet  hépatoprotecteur par diminution du  stress oxydatif, de  l’inflammation et par augmentation de la synthèse du glutathion.
L’absorption de   curcumine,  faible  au  niveau digestif, est améliorée en présence de bromélaïne, gingembre ou pipérine.
Le curcuma longa a une meilleure efficacité si le titrage de la curcumine est  supérieur à 95 %.

GINGEMBRE
Plante   médicinale    utilisée  depuis   plus de 5  000  ans, le  gingembre est   l’une des premières   épices  d’Asie tropicale à  faire son
entrée en Europe.
Le nom latin  Zingiber vient du mot Sanscrit « shrin- gavera » qui  signifie  « en forme de bois  de cerf » relatif  à son  rhizome branchu.
Dans   la    conception   chinoise,  il    apporte  du yang, donc  réchauffe et tonifie. Il  est  utilisé  pour les  douleurs abdominales,  les  nausées et les vomissements. Dans la médecine ayurvédique on l’utilise pour les nausées et les troubles digestifs.
Les composés phytochimiques du gingembre sont nombreux : acide  palmitique, oléique, linoléique et caprique, les zinzibérènes et gingérol.
Le  gingembre a une forte activité antioxydante grâce aux gingérols, shogaols et gingérones.
Les   sesquiterpènes,  zinzibérène ont  une  activité anti-inflammatoire en  inhibant les  prostaglandines, réduisant des protéines pro-inflammatoires et inhibant le péroxyde d’hydrogène dans les chondrocytes.. Riche  en   minéraux,  manganèse,    phosphore et magnésium, le  gingembre contient aussi   du calcium, du sodium et du fer.

GLUTATHION
Le  Glutathion  est   une  protéine naturelle,  endogène,    intracellulaire qui   joue  un   rôle   important  dans  les
phénomènes d’oxydo-réduction.
C’est un  tripeptide, petite molécule composée de 3  acides aminés la  cystéine, l’acide glutamique et la glycine.
Le  glutathion a une action antioxydante, et permet le recyclage de la  vitamine C  oxydée. Il détoxifie et renforce le système immunitaire. Il joue un  rôle  dans la  protection des cellules et lutte contre le stress  oxydatif.
Le  glutathion se  trouve à fortes concentrations dans  les   cellules hépatiques.   Le   foie   est   le principal organe impliqué dans la  détoxication de   toxines  liposolubles :   polluants, métaux lourds, pesticides… il les transforme en éléments solubles dans l’eau et permet l ‘élimination des métabolites toxiques inactifs.
Des   antioxydants et  coenzymes fournis   par l’alimentation permettent   au   glutathion  de se  régénérer dans l’organisme. La  curcumine induit la biosynthèse du glutathion.
Le   taux  de  glutathion diminue avec  l’âge. Lors  de  maladies dégénératives ou liées   au vieillissement on trouve  un  taux de glutathion intracellulaire anormalement bas.

UNCARIA TOMENTOSA
Cette  liane de  la   forêt  tropicale amazonienne  appelée   griffe    du
Chat est  employée  traditionnellement  pour les troubles gastriques et inflammatoires. Les indiens du Pérou utilisent   l’Una  de Gato depuis plus de 2 000 ans.
Reconnue comme plante médicinale par l’OMS depuis 1994,   elle   est   composée  d’alcaloïdes, flavonoïdes et terpènes.
Les  composés isolés   de  l’Uncaria tomentosa stimulent  la   phagocytose,   ont  une  activité anti-inflammatoire, anti-virale et  ont  un   effet cytoprotecteur contre les radicaux libres

L’Uncaria tomentosa est  utilisée :
pour son   action  anti inflammatoire  dans  la douleur et l’inflammation des articulations ;
comme   stimulant du  système  intestinal et immunitaire ;
comme anti oxydant en particulier associé au
curcuma.

 

PRECAUTION D'EMPLOI - Interactions médicamenteuses

La curcumine et le gingembre ont une action anti-inflammatoire puissante et fibrinolytique : précautions d’emploi avec les AINS et les anticoagulants.
Le gingembre diminue l’effet des cyclosporines.
L’uncaria est  contre-indiquée en début de grossesse et avec  les  traitements immunosuppresseurs, risque potentiel antiplaquettaire.
 


 

 

 

Les cliniciens en parlent


Un essai comparatif sur 6 semaines et sur 90 sujets, publié, a conclu que le Phlogenzym® (bromélaïne 90mg) a été au moins aussi efficace que le diclofénac (anti-inflammatoire non stéroïdien), pour soulager les symptômes de l’arthrose de la hanche.
Klein G, Kullich W, et al. Efficacy and tolerance of an oral enzyme combination in painful osteoarthritis of the hip. A double-blind, randomised study comparing oral enzymes with non-steroidal anti-inflammatory drugs. Clin Exp Rheumatol. 2006 Jan-Feb;24(1):25-30.
Certaines recherches montrent que la curcumine est une molécule hautement capable d'interagir avec de nombreuses cibles moléculaires impliquées dans l'inflammation.
Jurenka JS. Anti-inflammatory properties of curcumin, a major constituent of Curcuma longa: a review of preclinical and clinical research. Altern Med Rev. 2009 Jun;14(2):141-53. Review. PubMed PMID: 19594223.