Espace clients

Vous êtes nouveau client : Ouvrir un compte

Déjà client : Identification

PANIER : 0 article
Le laboratoire La qualité Les fiches conseil
Accueil > Nos produits > METABOLISME DIGESTIF > DESMODIUM 12000

DESMODIUM 12000®

DESMODIUM 12000 est un moyen simple et efficace pour maintenir et restaurer le bien-être hépathique.

DESMODIUM 12000®
14 unicadoses   27.00 €

Traitement pour

  • Hépatite aiguë ou chronique
  • Nausées

Conseils d'utilisation

 1 unicadose par jour de préférence le matin


Composition

  • ES Desmodium adscendens (Desmodium),
  • ES Silybum marianum (Chardon Marie),
  • Miel de fleurs

Le miel de fleurs possède des propriétés adoucissantes.

La sylimarine actif contenue dans le chardon marie, est hépato-protectrice. Elle permet donc une guérison plus rapide dans les cas de cirrhoses et d’hépatites en favorisant la reconstruction du foie. Elle favorise aussi l’écoulement de la vésicule biliaire et est active lors de calculs biliaires ou d’insuffisance hépatique. Elle aide donc au drainage de la vésicule biliaire. Aucune autre plante, ni aucun médicament actuel n’est en mesure de donner d’aussi bons résultats qu’un traitement au chardon marie.

Le desmodium hépato-protecteur, va aussi favoriser le travail métabolique de l’hépatocyte.

Lu dans la presse

Une étude parue en 2013 a démontré l’intérêt de la sylimarine en cas d’hépatite alcoolique chronique.

 

Testino G, Leone S, Ansaldi F, Borro P. Silymarin and S-adenosyl-L-methionine (SAMe): two promising pharmacological agents in case of chronic alcoholic hepathopathy. A review and a point of view. Minerva Gastroenterol Dietol. 2013 Dec;59(4):341-56.

 

L’effet détoxifiant et protecteur du desmodium a été étudié et démontré par des chercheurs belges en 2013 2.

 

Magielse J, Arcoraci T, Breynaert A, van Dooren I, Kanyanga C, Fransen E, Van Hoof V, Vlietinck A, Apers S, Pieters L, Hermans N.J Ethnopharmacol. Antihepatotoxic activity of a quantified Desmodium adscendens decoction and D-pinitol against chemically-induced liver damage in rats. 2013 Mar 7;146(1):250-6. doi: 10.1016/j.jep.2012.12.039.